renforcer


renforcer

renforcer [ rɑ̃fɔrse ] v. tr. <conjug. : 3>
renforcier 1160; de re- et a. fr. enforcier, de force
1Rendre plus fort, plus résistant. Renforcer un mur, un support, une poutre avec des pièces métalliques. étayer; consolider. Renforcer le talon d'une chaussette, le couvrir de points, ou le doubler afin qu'il s'use moins. — P. p. adj. Bas à talons renforcés.
Accroître l'effectif de (un groupe) par des renforts. Troupes de réserve qui renforcent une armée. grossir. Joueur nouveau qui vient renforcer une équipe.
2Rendre plus intense. Renforcer une couleur, les noirs d'un dessin. Renforcer le son. augmenter, monter.
Donner plus d'intensité à (l'expression). « Même » sert à renforcer les pronoms personnels ( intensif) .
Psychol. Provoquer le renforcement de (une réaction).
3Fig. Rendre plus ferme, plus certain, plus solide. affermir, fortifier. Renforcer la paix. consolider; appuyer. Renforcer les craintes. aggraver. « Il me serra la main avec un empressement nerveux qui m'alarma et renforça mes soupçons naissants » (Baudelaire).
Par ext. Renforcer qqn dans une opinion, lui fournir de nouvelles raisons de s'y tenir. ⇒ confirmer.
⊗ CONTR. Affaiblir, détruire, saper.

renforcer verbe transitif (ancien français enforcier) Rendre quelque chose plus solide, plus résistant, en particulier en lui ajoutant un élément : Un blindage renforce la porte. Rendre un groupe plus puissant en accroissant son effectif, en améliorant sa composition : Renforcer le service d'ordre. Donner à quelque chose une vigueur, une intensité accrues : Renforcer une couleur. Rendre quelque chose plus certain, plus évident : Tous ces faits renforcent le sentiment d'insécurité. Confirmer quelqu'un dans son opinion, constituer pour lui un motif supplémentaire de croire quelque chose. ● renforcer (difficultés) verbe transitif (ancien français enforcier) Conjugaison Le c devient ç devant o et a : je renforce, nous renforçons ; il renforça. ● renforcer (synonymes) verbe transitif (ancien français enforcier) Rendre quelque chose plus solide, plus résistant, en particulier en lui...
Synonymes :
Contraires :
- démolir
- détruire
Rendre un groupe plus puissant en accroissant son effectif, en...
Synonymes :
Donner à quelque chose une vigueur, une intensité accrues
Synonymes :
- accroître
Contraires :
- atténuer
- éteindre
- étouffer
Rendre quelque chose plus certain, plus évident
Synonymes :
- étayer
Contraires :
- anéantir

renforcer
v. tr.
d1./d Accroître la force, le nombre de (un groupe). Renforcer une troupe.
d2./d Rendre plus solide, plus résistant. Renforcer un mur.
d3./d Donner plus d'intensité, plus de force à (qqch). Renforcer un éclairage.
|| Fig. Cela renforce mes convictions.
d4./d v. Pron. Devenir plus fort.

⇒RENFORCER, verbe
I. — Empl. trans. Rendre plus fort ce qui l'est naturellement déjà, plus gén., rendre fort.
A. — [Le compl. d'obj. désigne une chose concr. ou abstr.]
1. a) [Le compl. d'obj. désigne un organe animal ou végétal, un organisme] Rendre plus vigoureux. Synon. fortifier (v. ce mot A 1). [Elle s'exerçait] à renforcer ses bras avec des poids de plomb dans les mains et (...) [disait] avec orgueil à ses amants: « Maintenant, je lève soixante livres » (GONCOURT, Journal, 1855, p. 189). À longue échéance, une taille sévère affaiblit l'arbre mais, dans l'immédiat, elle renforce sa végétation (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 87).
Empl. pronom. [Plus les organes] sont exercés, plus alors ils se développent, se renforcent et s'agrandissent (LAMARCK., Philos. zool., t. 2, 1809, p. 197). Faut pas croire que la plante ça raisonne pas. Ça se dit; bon, on va se renforcer, et, petit à petit ça se durcit la tige et ça tient debout à la fin (GIONO, Regain, 1930, p. 182).
b) En partic., ÉLEV. ,,Donner plus de vigueur à une variété quelconque d'animaux, dont les chiens, par des croisements appropriés`` (DUCHARTRE 1973).
2. [Le compl. d'obj. désigne un matériau, un objet, un édifice ou une partie de celui-ci] Rendre plus solide, plus résistant. Synon. consolider, fortifier (v. ce mot A 2 a). Renforcer un mur, une poutre; renforcer un assemblage; renforcer un pull-over aux coudes; renforcer le pied des bas, des chaussettes. Pour les sols très caillouteux et très résistants, on renforce encore la pointe et l'on a ce que l'on appelle, le soc à pointe carrée fixe (PASSELÈGUE, Mach. agric., 1930, p. 15). Il regarde sa valise, qui est sur le filet, en face de lui, et qui déborde de beaucoup. C'est une valise de pauvre: de la toile beige sur une carcasse de carton; du mauvais cuir pour renforcer les coins (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 65). V. drakkar ex. de P. Rousseau.
Loc. Renforcer les points (faibles). [Cette maxime est] sans doute applicable à tout autre chose aussi qu'au jeu d'échecs: « Ne jamais renforcer les points faibles — toujours renforcer les points forts » (GRACQ, Beau tén., 1945, p. 62).
♦ [Avec compl. prép. désignant l'instrument de l'action]
Renforcer de. [Il a] renforcé ses molletières grises d'une bande de gros cuir, découpée dans des jambières réglementaires (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 65). Toutes les fenêtres étaient (...) en carreaux dépolis, et renforcées de barreaux (MARTIN DU G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 685).
Renforcer par. On peut juger de l'air sombre qu'avait ce grand mur noir percé uniquement d'une porte renforcée par de larges bandes de tôle attachées par d'énormes clous (STENDHAL, Abbesse Castro, 1839, p. 191). Si le bois est de hauteur inégale, on le renforce aux endroits faibles par des épaisseurs échelonnées (E. LECLERC, Nouv. manuel typogr., 1932, p. 240). V. préceinte ex. de Dumont d'Urville.
En partic. Munir d'ouvrages de défense. Montenegino constitue une butte dominant la crête qui s'étend du mont San Giorgio au mont Cucco. Elle est renforcée d'une redoute que complètent une flèche battant les pentes nord (...) et une petite redoute au sud et à 25 mètres au-dessous de la principale, flanquant le versant ouest (FOCH, Princ. guerre, 1911, p. 74).
3. [Le compl. d'obj. désigne un ensemble de substances] Augmenter le nombre ou la quantité des composants.
a) Rendre plus consistant, plus nourrissant. Renforcer le menu. Il faut qu'ils renforcent leur déjeuner par le petit pâté, la côtelette ou le rognon à la brochette (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 117).
b) ) Rendre plus concentré. La série du train se compose de quinze à vingt cuves dans lesquelles la concentration des jus tannants varie de 1 o (jus épuisés de la cuve basse) à 6 à 8 o Baumé (jus de la cuve haute périodiquement renforcé par addition d'extrait) (BÉRARD, GOBILLIARD, Cuirs et peaux, 1947, p. 73).
) Rendre meilleur au goût. Synon. relever, corser, fortifier (v. ce mot A 2 c). Trouvant l'infusion médiocre, il voulut la renforcer par deux cuillerées de plus. — « Ce sera exécrable, dit Pécuchet... » (FLAUB., Bouvard, t. 2, 1880, p. 109).
4. a) [Le compl. d'obj. désigne un phénomène physique et notamment un phénomène affectant les organes des sens] Rendre plus intense, plus marqué. Synon. fortifier (v. ce mot A 2 b). Rosada, je redirai le repas sur ta terrasse couverte. Le gave semblait renforcer sa voix dans le soir (GIDE, Journal, 1910, p. 314). Un condensateur (...) renforce le courant à basse tension, au moment de son passage (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 150). V. exacerbé II A ex. de Gracq et supra I A 3 b .
♦ [Avec compl. prép. désignant l'instrument de l'action]
Renforcer de. La lune renforçait de ses rayons la lumière brumeuse de la chandelle (CHÂTEAUBRIANT, Lourdines, 1911, p. 279).
Renforcer par. [Picasso veut] voir toute forme obscure cernée d'un liséré clair, et tout contour clair renforcé par un plan d'ombre (LHOTE, Peint., 1950, p. 189).
♦ [Le suj. désigne l'instrument de l'action] Absol. Prenant cette ombre [qu'utilise Whistler] (...) dans une acception plus normale [Eugène Carrière] en use pour envelopper des scènes d'intimité humaine (...). L'ombre de Carrière renforce, celle de Whistler isole (MAUCLAIR, De Watteau à Whistler, 1905, p. 310).
Empl. pronom. Si l'on fait éclater l'étincelle entre deux fragments du corps (...) on voit de nouvelles raies apparaître, pendant que certaines des raies de l'arc se renforcent et que d'autres disparaissent (H. POINCARÉ, Hyp. cosmogon., 1911, p. 230). Le matin s'était levé sur une lumière sale qui s'était à peine renforcée à mesure que le plafond de nuages remontait (CAMUS, Exil et Roy., 1957, p. 1610).
Empl. pronom. réciproque. Une cloche fait toujours au moins deux cloches, deux vibrations qui, selon un rythme, s'annulent et se renforcent (ALAIN, Propos, 1931, p. 1012).
b) Spécialement
MUS. ,,Augmenter le degré de sonorité, de force des sons dans l'exécution vocale ou instrumentale. Le terme italien Rinforzando est usité pour indiquer le renforcement des sons. On écrit par abréviation: Rinf`` (ROUGNON 1935):
1. Alors une voie aiguë s'éleva, une autre y répondit; et les cent Anciens, les quatre pontifes, et Hamilcar debout, tous à la fois entonnèrent un hymne, et répétant toujours les mêmes syllabes et renforçant les sons, leurs voix montèrent, éclatèrent, devinrent terribles, puis, d'un seul coup, se turent.
FLAUB., Salammbô, t. 1, 1863, p. 125.
PEINT. ,,En dessin, en peinture décorative élargir un trait, un contour, parfois le doubler d'un contour juxtaposé`` (ADELINE, Lex. termes art, 1884).
P. anal. [Il faut] dans une seconde édition (...) renforcer le caractère de Maurille, afin que le portrait soit encore plus ressemblant (FLAUB., Corresp., 1861, p. 421).
PHOT. Renforcer un cliché, un négatif. ,,Augmenter les noirs et par conséquent les contrastes`` (CFPJ Presse 1982).
Absol. On affaiblit (...) au cyanure pour éclaircir les transparences. On renforce au bichlorure de mercure. On noircit au cyanure d'argent (Civilis. écr., 1939, p. 10-2).
c) Au fig. Rendre perceptible. Le réel est ce dont on ne peut s'éveiller, ce dont nul mouvement ne me tire, mais que tout mouvement renforce, reproduit, régénère (VALÉRY, Variété II, 1929, p. 242).
Empl. pronom. Je comprenais obscurément que je respirais une de ces minutes où la signification de la vie se renforce et d'où jaillissent, fulgurantes, les directions d'une âme (ARNOUX, Écoute, 1923, p. 58).
5. Rendre plus puissant, plus efficace.
a) [Le compl. d'obj. désigne un dispositif] Développer, rendre plus performant. Bien qu'on fût absorbé, en France, par les élections et par la crise sociale qui les suivit, tout le monde se trouvait d'accord pour renforcer la défense du pays (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 18). L'État doit s'efforcer d'influer sur les facteurs de la production en renforçant l'infrastructure agricole et en développant dans ce domaine l'enseignement, la vulgarisation, l'innovation (Amén. terr., 1964, p. 18).
b) [Le compl. d'obj. désigne une disposition réglementaire, une manifestation d'un pouvoir exercé par qqn sur autrui] Rendre plus contraignant, plus sévère. Synon. durcir. Renforcer la discipline, la fiscalité; renforcer une procédure; renforcer la loi. Un décret renforça la justice militaire (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 251). Il fallut attendre la loi du 22 août 1950 renforçant le contrôle de l'État sur les organismes de Sécurité Sociale pour trouver une seconde fois le terme [de directeur] dans un texte législatif (Réforme Sécur. Soc., 1968, p. 6). V. garnir B 1 c ex. de Goldschmidt.
♦ [Le suj. désigne à la fois l'agent et l'instrument de l'action] [Ta mère est] venue sans doute pour renforcer la surveillance autour de Marinette (MAURIAC, Nœud vip., 1932, p. 131).
c) [Le compl. d'obj. désigne une activité intellectuelle, une manifestation de celle-ci]
) Donner du poids, une plus grande portée à; rendre plus fondé. Renforcer une affirmation, un argument, une conception, une démonstration, une hypothèse, une notion, une thèse. V. ami ex. 95.
♦ [Avec compl. prép. désignant l'instrument de l'action] [On se rappelle cet important travail de Busard sur Villon] renforcé de pièces inédites (BLOY, Désesp., 1886, p. 269).
♦ [Le suj. désigne l'instrument de l'action] Un grave incident, survenu à Alger l'avant-veille, renforçait mes arguments (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 73).
Empl. pronom. passif. Quand un avis si favorable se renforce encore d'une amitié de vingt-cinq ans, il n'y a rien à désirer après (LAMART., Corresp., 1830, p. 54).
) Améliorer le contenu, le niveau, étoffer. Si je vous ai parlé de répétitions, c'était dans votre intérêt, c'était pour augmenter vos émoluments, c'était pour renforcer les études qui sont médiocres dans les basses classes (CHAMPFL., Souffr. profess. Delteil, 1853, p. 146).
Au part. passé passif. 20 mars. L'introduction seule impossible à publier, mais je suis tenté de publier les trois premiers livres avec l'introduction renforcée (CONSTANT, Journaux, 1816, p. 460).
) En partic., domaine de l'expr. Il est fou et loufoque, déclare Marthereau, qui a coutume de renforcer l'expression de sa pensée par l'emploi simultané de deux synonymes (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 16):
2. Le texte de Dumbarton Oaks spécifiait que l'organisation devait « imposer le respect » des droits humains et des libertés fondamentales. (...) le passage fut renforcé par des italiques, dans le texte de la charte.
Charte Nations Unies, 1946, p. 24.
6. a) [Le compl. d'obj. désigne un état, un trait caractéristique ou un attribut de qqc. ou de qqn, une manifestation du comportement] Accentuer, accroître; affermir, consolider. Renforcer l'attrait, l'éclat, l'importance, l'intérêt, la qualité, la valeur de qqc.; renforcer l'efficacité d'une méthode, la portée d'une découverte, la vraisemblance d'une hypothèse; renforcer la cohésion d'un groupe; renforcer la santé, la vitalité, l'autorité, le prestige, la puissance, l'originalité de qqn; renforcer la situation de qqn. J'ai désigné le commandant D'Argenlieu comme Haut-commissaire, muni de pleins pouvoirs, en vue de renforcer la position militaire de la France dans le Pacifique (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 478). Le commerce extérieur procure à l'État les biens dont il a besoin pour renforcer ou maintenir son pouvoir (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 50).
Renforcer les liens (entre deux personnes):
3. Si les insulaires des Marquises célébraient un rituel d'adoption, c'était pour le motif qui est également l'une des bases du mariage chez les primitifs, soit le besoin de renforcer les liens d'amitié entre deux familles.
LOWIE, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 273.
♦ [L'instrument de l'action est désigné soit par le suj., soit par un compl. prép.] La misère des propos se trouvait comme renforcée par le luxe des choses ambiantes (FLAUB., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 165). L'Église comprit (...) que la négligence de ses devoirs avait singulièrement renforcé la légitimité des revendications de ses ennemis (GIDE, Journal, 1937, p. 1291). V. rappel A 2 c ex. de Ce que la Fr. a apporté à la méd.
b) En partic.
) [Le compl. d'obj. désigne une sensation, un sentiment] Renforcer l'amour, l'exaltation, le goût (de qqn pour qqc.); renforcer l'anxiété, le désespoir, la mélancolie, la peur, la rancune, la souffrance, la tristesse; renforcer une émotion, une intuition. V. amoindrir ex. 1.
♦ [Le suj. désigne l'instrument de l'action] Ces débauches d'imagination ne servaient qu'à renforcer son découragement car il retombait de son haut, après chaque évasion, et souffrait plus (HUYSMANS, Oblat, t. 2, 1903, p. 241). Cher ami, votre lettre est affreusement triste. Non par son contenu, mais, je ne sais, par le ton, par le son... Et cela renforce la mélancolie que j'ai (MARTIN DU G., Souv. autobiogr., 1946-47, p. CXXXIII).
Empl. pronom. Mon indignation ne fait que se renforcer pour les choses plates et vulgaires (FLAUB., Corresp., 1858, p. 290). L'idée d'une action immédiate concentrique sur l'aile droite allemande se renforça dans mon esprit au cours de cette discussion (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 381).
) [Le compl. d'obj. désigne une attitude intellectuelle ou morale] Renforcer une certitude, une conviction, un engagement, une exigence; renforcer un parti pris; renforcer la misanthropie de qqn. Il faudra donc que vous vous prépariez à les affronter, ces semaines et ces mois de mensonge, que vous renforciez cette volonté de vous taire, d'attendre (BUTOR, Modif., 1957, p. 113). V. affameur ex. 6.
♦ [Le suj. désigne l'instrument de l'action] L'insulte vint à propos renforcer le courage chancelant de Madame Grandet (STENDHAL, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 391). La menace du danger, loin d'ébranler la confiance des socialistes réunis à L'Humanité, semblait même renforcer leur foi dans la victoire finale de la paix (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 328).
Empl. pronom. La tendance démocratique (...) doit aller en se renforçant par suite de la dernière loi sur les élections (MAINE DE BIRAN, Journal, 1817, p. 33).
♦ [Avec compl. prép. désignant l'instrument de l'action] Cette volontaire et orgueilleuse persévérance dans ses erreurs qui était habituelle chez elle, se renforçait de notre contradiction (PROUST, Fugit., 1922, p. 573).
c) PSYCHOL. EXP. V. renforcement A 1 e ex. de Encyclop. Sc. Techn.
B. — [Le compl. d'obj. désigne une pers., une collectivité ou une émanation de celle-ci]
1. a) Accroître les ressources, les moyens, les possibilités d'action. Renforcer une organisation; renforcer un monopole, un régime; renforcer une alliance, une coalition. Renforcer le pouvoir exécutif (BARRÈS, Cahiers, t. 12, 1919, p. 190):
4. La lutte des classes n'est (...) pas inhérente au système économique. Née d'un manque de moralité et d'un déséquilibre des forces, elle peut être supprimée si on s'attaque aux racines du mal en renforçant le partenaire le plus faible et en diffusant les principes moraux du christianisme.
REYNAUD, Syndic. en Fr., 1963, p. 78.
Empl. pronom. La Russie se renforce — et elle le fera pacifiquement si les industriels français l'y aident (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 126). Depuis les années soixante l'opposition républicaine et démocratique se renforce. La lutte pour l'instruction primaire gratuite obligatoire et laïque se fait chaque jour plus vive (CACÉRÈS, Hist. éduc. pop., 1964, p. 30).
b) En partic.
) Augmenter l'effectif d'un groupe pour accroître son efficacité ou son influence. Les rangs étaient très éclaircis dans la maison de France. (...) [L'idée vint à Louis XIV] de renforcer sa famille. Les deux fils qu'il avait eus de Mme de Montespan, le duc du Maine et le comte de Toulouse, furent déclarés légitimes et aptes à succéder (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 267).
♦ [Avec compl. prép. désignant l'instrument de l'action] Pour la réception de Sacy, le public (...) était renforcé de soixante-dix invités (J.-J. AMPÈRE, Corresp., 1855, p. 262). Le développement extrêmement rapide des techniques, l'électronique en particulier, devait donner des moyens de plus en plus puissants aux équipes américaines de physiciens, renforcées par l'arrivée de nombreux savants européens (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 352).
♦ [Le suj. désigne à la fois l'agent et l'instrument de l'action] Combien sommes-nous de diables dans la classe? — Pas beaucoup dans ce moment-ci, et il était temps que tu vinsses pour nous renforcer un peu (SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 100).
Empl. pronom. La flotte hauturière (...) s'est renforcée de 15 grands chalutiers de 40 à 52 m et de plusieurs dizaines d'unités de 36 m (BOYER, Pêches mar., 1967, p. 43). V. incorporer ex. 1.
) Domaine milit. Attribuer (à une unité, à une base) des moyens supplémentaires en hommes et/ou en matériel. Renforcer une escadre, une flotte, des troupes; renforcer un front, une position, un poste. En 1424, les garnisons normandes se montaient en tout à quatre cents lances et douze cents archers. Depuis lors, elles n'avaient pas dû être beaucoup renforcées (A. FRANCE, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 452).
♦ [Avec compl. prép. indiquant l'effectif atteint] Rampon, renforcé à 2 300 hommes et 2 canons, passe la nuit à Montenegino (FOCH, Princ. guerre, 1911, p. 75).
♦ [Avec compl. prép. désignant l'instrument de l'action]
Renforcer avec. À l'importance des effectifs engagés — encore devra-t-il les renforcer dès le 5 juin, avec la 2e brigade du corps alpin (...) [l'ennemi] montre tout le prix qu'il attache à cette proie déjà tant blessée (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 170).
Renforcer de. La troisième [armée], renforcée des Russes de Voronzof et des Prussiens de Bulow (...) s'est renforcée des Anglais de Graham et a pris la Hollande et la Belgique: elle est forte de deux cent mille hommes (DUMAS père, Napoléon, 1831, IV, 1, p. 80). La répartition des forces comporterait: l'occupation des localités par de l'infanterie renforcée de quelques batteries (...) (FOCH, Princ. guerre, 1911, p. 175).
Renforcer par. Il ne saurait être envisagé de renforcer la 3e Division marocaine et la 3e Division nord-africaine, chacune par un régiment de tirailleurs prélevé sur les divisions actuellement en Afrique du Nord, comme le général Wilson le demande (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 679). Renforcés enfin par les faubourgs, les fédérés ressaisirent l'offensive et refoulèrent les défenseurs dans le château (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 259).
♦ [Le suj. désigne l'instrument de l'action] Apporter son soutien à, venir en renfort de. Alors, il va falloir aller renforcer les copains d'en face (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 87):
5. La contre-attaque se développait bien, mais la gauche flottait. La gauche, ce n'était ni les hommes d'Aranjuez, ni les hommes du 5e corps qui les avaient renforcés (...) ceux-là combattaient à droite et au centre. C'étaient des compagnies venues de la région de Valence, dites anarchistes bien que les hommes n'eussent jamais appartenu aux syndicalistes avant le soulèvement.
MALRAUX, Espoir, 1937, p. 730.
[P. méton.] Tandis que des barricades se dressaient le 22 février, les légions de la garde se rendaient à leurs postes en criant: « Vive la Réforme! » Les gardiens de l'ordre, au lieu de combattre l'émeute, la renforçaient (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 183).
Empl. pronom. La ville gardait ses communications avec le dehors et pouvait se ravitailler et se renforcer indéfiniment (A. FRANCE, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 281). Notre 6e armée s'efforçait vainement d'atteindre l'Ourcq; l'ennemi se renforçait devant elle (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 403).
♦ [Avec compl. prép. désignant l'instrument de l'action]
Se renforcer de. [Le général anglais] devait (...) se renforcer de quatorze régiments anglais qui étaient en garnison dans les places fortes de la Belgique (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 1100).
Se renforcer en. L'artillerie ennemie s'est encore renforcée en calibres lourds que ne peuvent contre-battre les 75 du colonel (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 257).
♦ [Avec compl. prép. désignant l'adversaire] Se renforcer contre qqn. Le général français avait-il à craindre qu'on lui débauchât ses malades; qu'on s'en renforçât contre lui? (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 125).
P. anal. Se renforcer contre (un élément). Le choc des vagues frappait sur nous avec la véritable détonation du canon. Nous les voyions avec effroi faire des progrès sur nous; et une grande partie de la nuit terrible qui suivit fut employée à nous retrancher et à nous renforcer contre elles (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 525).
♦ [Avec compl. de lieu] Synon. de fortifier A 2 a spéc. Alors lui déposant et ses camarades se renforcèrent chacun dans leur salle (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 526).
c) P. anal. Renforcer qqc. (à l'aide de qqc.). Augmenter la capacité, la valeur, l'effet, l'impact de quelque chose (à l'aide de quelque chose).
♦ [Avec compl. prép. désignant l'instrument de l'action] Ce dividende de sept pour cent sera renforcé pour les administrateurs par des appointements de 20.000 livres pour chacun (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 366). Dès la région de Troyes, le fleuve est renforcé par le canal de la Haute-Seine (ALBITRECCIA, Moyens transp., 1931, p. 80).
Au part. passé passif. Le français, renforcé de grec et de latin, appelant à son aide tous les patois du Nord et du Midi (.. .) peut seul donner une idée de cette souplesse et de cette énergie [de la langue russe] (MÉRIMÉE, Ét. litt. russe, t. 2, 1870, p. 5). [Mme Walter] salue le tabernacle du maître-autel d'une grande inclinaison de tête, renforcée d'une légère révérence (MAUPASS., Bel-Ami, 1885, p. 275).
♦ [Le suj. désigne l'instrument de l'action] [La] fonction essentielle [de la contrebasse] est de renforcer la basse, de consolider le fondement sur lequel repose tout l'édifice polyphonique (GEVAERT, Instrument., 1885, p. 13). Les cordes peuvent être amenées à renforcer les bois, les bois à renforcer les cordes, les cuivres à renforcer les cordes et les bois, la batterie à renforcer tous les groupes (Arts et litt., 1935, p. 38-9).
Empl. pronom. réciproque. Ce que chaque expérience prise à part indique au moins avec une grande vraisemblance, le concours des deux expériences qui se renforcent l'une l'autre ne permet plus d'en douter raisonnablement (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 143). Là, on voit dans la passion la source de l'émotion, ici, dans l'émotion la source de la passion. Or, émotion et passion se produisent et se renforcent réciproquement (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 217). V. interférer I B 1 ex. de Bergson.
Empl. pronom. passif. Dans le plein-jeu de l'orgue les jeux de 8 pieds, placés au manuel, se renforcent par les seize pieds de la pédale (GEVAERT, Orchestr., 1885, p. 10).
2. a) Accroître le courage, l'énergie de quelqu'un; revigorer. Synon. fortifier (v. ce mot B 1). Cette messe le renforça comme un tonique; il sortit de cette chapelle, joyeux et plus ferme, et quand l'impression s'affaiblit un peu avec les heures, il demeura moins attendri peut-être, mais aussi résolu (HUYSMANS, En route, t. 1, 1895, p. 258).
b) En partic. Renforcer qqn dans (une attitude affective, intellectuelle, morale). Rendre quelqu'un plus ferme, plus assuré, plus obstiné dans une attitude affective, intellectuelle, morale. Renforcer qqn dans sa crédulité, sa haine, son mépris; renforcer qqn dans ses convictions, ses idées, ses préjugés, ses principes; renforcer qqn dans la confiance (qu'il porte à qqn), dans son intention, sa résolution, sa volonté de. Voilà Monsieur de Blévaux qui vient encore de renforcer mon père dans l'idée de me faire faire mon droit (LECLERCQ, Prov. dram., Espr. désordre, 1835, 14, p. 280). V. catonien dér. s.v. caton ex. de Flaubert.
♦ [Le suj. désigne l'instrument de l'action] Mon cher Ami, je vous estime trop pour vous envoyer des consolations. Vous connaissez mon opinion sur l'Académie. C'est elle que je plains, — et votre échec me renforce dans mon bon vieux mépris romantique pour cette institution (FLAUB., Corresp., 1878, p. 88). Au lieu de l'abattre, cette idée la renforçait dans une attitude intime de courage, de violence, comme une bête pourchassée, ne pouvant compter que sur elle, fait front de toutes ses forces ramassées (DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p. 28).
Empl. pronom. Quand je pense à tout cela, je me le dis aussi: je n'ai pas changé, je n'ai pas baissé. Au contraire, je me suis renforcé, accusé dans ce que je suis (LÉAUTAUD, Journal littér., 2, 1907, p. 12):
6. « (...) je ne pourrai pas tolérer de manquer à ma parole ou de tuer; je languirai, plus ou moins longtemps, mais j'en mourrai, tel serait mon sort ». À partir du moment où l'assentiment était donné à la totalité de l'expérience humaine, d'autres pouvaient venir, qui loin de languir, se renforceraient dans le mensonge et le meurtre.
CAMUS, Homme rév., 1951, p. 102.
Empl. pronom. réciproque. Autrefois, ils se trouvaient presque heureux; mais leur métier les humiliait depuis qu'ils s'estimaient davantage, et ils se renforçaient dans ce dégoût, s'exaltaient mutuellement, se gâtaient (FLAUB., Bouvard, t. 1, 1880, p. 11).
II. — Empl. pronom. [Le suj. désigne une force naturelle (flux, marée)] Se manifester avec une violence accrue. Synon. forcir (v. ce mot A). Le vent, qui s'était renforcé (...) emportait (...) [la] voix [du curé] dans le désert (FABRE, Xavière, 1890, p. 138).
♦ [P. méton.] Le temps vient-il à se renforcer, plusieurs de ces lames se joignent, leurs intervalles sont plus grands et leurs cavités plus profondes (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 139).
III. — Empl. intrans., rare. [Le suj. désigne une pers.] Devenir plus corpulent, plus vigoureux. Synon. forcir (v. ce mot B), renforcir (infra). Si bel homme? Oh! oui, comme il a renforcé! Dame, c'est que voilà sept ans que nous ne l'avions vu, ce pauvre Joseph (NERVAL, Nouv. et fantais., 1855, p. 203).
REM. Renforcir, verbe. a) Empl. trans., synon. de supra I A 2. Je vois encore mon chapeau de paille, le canotier renforci, je l'avais toujours à la main, il pesait bien ses deux livres... Il fallait qu'il me dure deux années, si possible trois... Je l'ai porté jusqu'au régiment (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 360). b) Empl. intrans., région. (Ouest, Centre, Québec). Synon. de supra III, au part. passé adj. Et le fragile malade aux cheveux longs [Coppée], au profil italien, que m'avait révélé une petite édition de Lemerre, je le voyais maintenant renforci, la crinière aussi abondante (JAMMES, Mém., 1922, p. 218).
Prononc. et Orth.:[], (il) renforce [-]. Att. ds Ac. dep. 1798. Conjug. Prend une cédille devant a et o: renforçai(s), renforçons. Étymol. et Hist. 1. 1155 renforcier « rendre plus fort, plus solide » (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 3161); 2. a) ca 1165 renforcier « rendre plus intense (en parlant de la souffrance) » ([CHRÉTIEN DE TROYES], Guillaume d'Angleterre, éd. M. Wilmotte, 2981); b) 1668 un âne renforcé (LA FONTAINE, Fables, Le Charlatan, éd. H. Régnier, t. 2, p. 64); 3. 1340 maisons renforciees (Arch. JJ 72, f ° 227 r ° ds GDF., s.v. renfort); 1341 renforcier « enchérir » (ibid., f ° 306 r °, ibid.). Formé de re- et de l'a. verbe enforcier (enforcir). Fréq. abs. littér.:578. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 387, b) 308; XXe s.: a) 571, b) 1 615.

renforcer [ʀɑ̃fɔʀse] v. tr. [CONJUG. forcer. → Placer.]
ÉTYM. 1160, renforcier; de re-, et de l'anc. v. enforcier (→ Enforcir), de force.
1 Rendre plus fort, augmenter la force, le degré, l'intensité de (qqch.). REM. Au sens propre, renforcer ne s'emploie guère en parlant de la force physique (→ Fortifier); au fig., il donne surtout l'idée d'un accroissement de solidité, d'intensité, tandis que fortifier est plutôt senti comme actif (par métaphore du sens physiol.). — Rendre plus solide, plus résistant. || Renforcer un mur, un support, une poutre. Armer, épaissir, étayer, jumeler.(Le sujet désignant ce qui renforce). || Étais, frettes servant à renforcer un élément de construction (→ aussi Arc-doubleau, cit.). || Renforcer un pied de bas, de chaussette ( Garnir), les bas d'un pantalon…
Rendre plus fort, plus puissant par des renforts, en augmentant le nombre (→ Liaison, cit. 15). || Troupes de réserve qui renforcent une armée. Ajouter (s'), grossir. || Joueur nouveau qui vient renforcer une équipe.
2 Rendre plus intense. || Renforcer une couleur. || Renforcer les noirs d'un dessin. || Renforcer un cliché photographique. Renforçateur. || Renforcer les sons. Enfler (→ Éclater, cit. 6; porte-voix, cit. 1).Mus. || Renforcer un son. || En renforçant. Rinforzando.
3 Rendre plus vigoureux; donner plus d'intensité (à l'expression). || Mot, tournure qui renforce. Intensif. || Même sert à renforcer les pronoms personnels. || Renforcer le mot ne (cit. 15) par une autre particule négative.
4 (Abstrait). Rendre plus ferme, plus certain, plus solide. Affermir, consolider, fortifier. || Élever (cit. 24) et renforcer l'âme. || Exercices (cit. 4) qui renforcent le tempérament et la santé. || Renforcer la paix. Confirmer, consolider.Renforcer un sentiment, une passion. Accentuer, agrandir, exalter. || Renforcer l'angoisse (→ Amalgamer, cit. 4), la colère… de qqn. Aggraver. || Son désœuvrement (cit. 3) renforçait sa tristesse. || Renforcer les soupçons (→ Empressement, cit. 4). || Renforcer une opinion (→ Opposition, cit. 4). || Figures (cit. 26) qui illustrent ou renforcent une intention. || Renforcer son avis, ses dires par des preuves. Appuyer, autoriser, corroborer. || Les événements ont brusquement renforcé l'éventualité, la menace d'un conflit. Cristalliser. || Renforcer sa certitude, sa foi en qqch.Par ext. || Renforcer qqn dans une opinion, le confirmer dans cette opinion, lui fournir des raisons nouvelles de s'y tenir.
1 La longue habitude de vivre ensemble et d'y vivre innocemment, loin d'affaiblir mes sentiments pour elle, les avait renforcés, mais leur avait en même temps donné une autre tournure qui les rendait plus affectueux, plus tendres peut-être, mais moins sensuels.
Rousseau, les Confessions, V.
2 Le sentiment que j'éprouvais ici m'expliquait en le renforçant le sentiment que j'éprouvais pour Emmanuèle; il n'en différait point; on eût dit qu'il l'approfondissait simplement (…)
Gide, Si le grain ne meurt, I, VIII, p. 213.
——————
se renforcer v. pron.
Devenir plus fort. || Se rajeunir (cit. 1) et se renforcer jusqu'au tombeau (au sens propre, la langue moderne emploie se fortifier).Objections qui se renforcent.
3 J'ai certes éprouvé par mainte expérience
Que l'amour se renforce et s'augmente en l'absence (…)
Ronsard, Élégies, « Second discours ».
4 Quand il (l'enfant) commence à se fortifier, laissez-le ramper par la chambre; laissez-lui développer, étendre ses petits membres : vous les verrez se renforcer de jour en jour.
Rousseau, Émile, I.
——————
renforcé, ée p. p. adj.
ÉTYM. (XIIIe).
Rendu plus fort, plus résistant. || Vêtement renforcé (par une double épaisseur de tissu…). || Chaussettes, bas à talons, à bouts renforcés.
Fig. || Arguments renforcés (→ Illustrer, cit. 4). || Sa gloire (→ cit. 23) renforcée de nouveaux rayons.
Fam., vieilli. Qui présente à un haut degré les caractères propres à sa catégorie. || Un bourgeois renforcé. || Un âne (cit. 8) renforcé. Achevé.
CONTR. Affaiblir, aplanir (les difficultés), attiédir, corrompre, détruire, désagréger, édulcorer, effacer, endormir, étioler, évaporer, faiblir, saper.
DÉR. Renforçage, 1. renforçateur, 2. renforçateur, renforcement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • renforcer — Renforcer. v. act. Fortifier, Rendre plus fort. Renforcer les gardes. renforcer une armée, une garnison, renforcer des troupes. renforcer l ordinaire d une maison. renforcer la despense. Il est aussi n. p. & sign. Se fortifier, Devenir plus fort …   Dictionnaire de l'Académie française

  • RENFORCER — v. a. Fortifier, rendre plus fort. Renforcer des troupes. Renforcer une armée. Renforcer une garnison. Renforcer les gardes, les postes. Renforcer un mur par des chaînes de pierre. Renforcer une poutre par des plates bandes de fer. Renforcer le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RENFORCER — v. tr. Fortifier, rendre plus fort. Renforcer des troupes. Renforcer une armée. Renforcer une garnison. Renforcer les gardes, les postes. Renforcer un mur. Renforcer une poutre. Renforcer le quartier d’un soulier. Cet enfant va mieux, ses petites …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • renforcer — (ran for sé. Le c prend une cédille devant a et o : renforçant) v. a. 1°   Rendre plus fort. Renforcer une armée, une garnison. •   [L homme qui] Bâtit premièrement et villes et cités, De tours et de fossés renforça ses murailles, RÉGNIER Sat. VI …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • renforcer — vt. ranforsî, rêforsî (Albanais), pp. ranforch(y)à, à, è (001 | Giettaz) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • renforcement — [ rɑ̃fɔrsəmɑ̃ ] n. m. • 1388; de renforcer 1 ♦ Le fait de renforcer ou d être renforcé; augmentation de force, de résistance. Renforcement d un mur, d une poutre, d une chaussée. ⇒ consolidation. Renforcement d une troupe (⇒ renfort) . Fig. « L… …   Encyclopédie Universelle

  • renfort — [ rɑ̃fɔr ] n. m. • renforç 1340; de renforcer 1 ♦ (XVe) Effectifs et matériel destinés à renforcer une armée. Envoyer des renforts. L arrivée du renfort. Fig. Supplément. Un renfort de domestiques pour une réception. Envoyer du personnel en… …   Encyclopédie Universelle

  • Histoire Du Portugal — Liste des souverains wisigoths Liste des rois de Portugal Lusitanie Comté de Portugal Dynastie de Bourgogne Crise portugaise de 1383 1385 Dynastie d Aviz …   Wikipédia en Français

  • Histoire du portugal — Liste des souverains wisigoths Liste des rois de Portugal Lusitanie Comté de Portugal Dynastie de Bourgogne Crise portugaise de 1383 1385 Dynastie d Aviz …   Wikipédia en Français

  • Révolution de Septembre — Histoire du Portugal Histoire du Portugal Liste des souverains wisigoths Liste des rois de Portugal Lusitanie Comté de Portugal Dynastie de Bourgogne Crise portugaise de 1383 1385 Dynastie d Aviz …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.